Journal de la félicité de Nicolae Steinhardt

Le-journal-de-la-felicite

LIVRE – 01/01/1996 – Éditeur : Unesco

L’un des livres les plus fous et géniaux que j’ai jamais lus, l’un des plus spirituels aussi. Un écrivain juif roumain découvre le Christ dans les camps du régime communiste, se fait baptiser par un pope avec comme parents un prêtre catholique et un pasteur; il écrit un livre, se le fait confisquer, le réécrit de mémoire…. Ce livre c’est une sorte de symphonie, un patchwork de petits textes qui dessine petit à petit un rapport particulier à la foi, marqué par un grand sens de la liberté, l’humour et une joie profonde. Il eut le plus grand prix littéraire de Roumanie à la chute du Mur. Il peut se lire d’une traite ou se déguster par petits morceaux en lecture spirituelle. Pétillant d’érudition et ruisselant d’évangile.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :