Lectures spirituelles

lectures-spirituelles

Quelques lectures historiques et spirituelles sur Ignace et la Compagnie

* Alden Dauril, The Making of an Enterprise, Stanford UP 1996, 936 p.
Une somme impressionnante sur les missions jésuites du Portugal, riche d’enseignements.

* Antebi Elisabeth – Lebrun François, Les Jésuites ou la gloire de Dieu, Stock 1990, 240 p.
Un livre qui présente en images l’histoire de la Compagnie. Un livre d’art.

* Bataillon Marcel, Les jésuites dans l’Espagne du 16ème siècle, Belles lettres 2009, 352 p.
Livre pionnier passionnant enfin édité. La Compagnie dans son environnement espagnol.

* Brodrick James, Origine et expansion des Jésuites (2 vol), Spelt 1950, 283 et 275 p.
Histoire très vivante de la 1ère Compagnie par zones géographiques. Un classique.

* Brodrick James, Saint Pierre Canisius, (2 vol), Spes 1956, 527 et 511 p.
Biographie intellectuelle et spirituelle du plus grand apôtre des pays germaniques, auteur du premier catéchisme catholique. Plonge dans l’Allemagne du 16ème siècle.

* Caraman Philip, L’Empire perdu, (Christus 67) DDB 1988 (1985) 218 p.
Un récit très vivant sur l’aventure de Pedro Paez et des Jésuites dans le Royaume d’Ethiopie au 16 et 17ème siècle.

* Castelnau-L’estoile Charlotte, Les ouvriers d’une vigne stérile, Gulbenkian 2000, 568 p.
Passionnant récit de l’aventure des jésuites au Brésil.

* Didier Hugues, Saint François-Xavier : Correspondance 1535-1552 : Lettres et documents, (Christus 64) DDB 1987, 528 p.
Présentation des principales lettres de St François Xavier. Pour mieux le connaître.

* Endo Shusaku, Silence, Denoel 19922 (1966) 271 p.
Le roman le plus célèbre et émouvant, de S. Endo sur le destin du jésuite Cristovâo Ferreira, qui apostasia sous la torture en 1633.

* Endo Shusaku, The Samurai, Peter Owen 20102 (1980) 271 p.
‘Based on a true story this is the harrowing tale of four low-ranking samurai who set sail on an unprecedented mission in the West. One of Endo’s finest and most atmospheric works, it brilliantly conveys the shock of two alien civilizations meeting, the seedy undercurrents of 17th c. Catholicism and the traumas of faith, both lost and newly discovered’.

* Favre Pierre, Mémorial, (Christus 4) DDB 1960, 428 p.
Le journal spirituel que Pierre Favre tient au long de ses voyages. Introduit à la prière d’un des premiers compagnons. Les notes excellentes de M. de Certeau aident la lecture.

* Gerard John, Vie et passion d’un jésuite élisabéthain, Plon 1953, 296 p.
Le récit, par lui-même, des aventures extraordinaires d’un jésuite anglais vivant clandestin dans l’Angleterre d’Elisabeth 1ère.

* Lacouture Jean, Les Jésuites (Vol I et II), Seuil 1991, 511 et 572 p.
Histoire très vivante et complète de l’histoire de la Compagnie. Le premier volume sur la 1ère Compagnie est meilleur que le second. Très agréable à lire et sérieux à la fois.

* Leon-Dufour Xavier, Saint François-Xavier, itinéraire mystique de l’apôtre, (Christus 86) DDB 19972 (1953) 278 p.
Vivant et spirituel. L’auteur fait entrer dans les combats, les discernements de Xavier.

* O’Malley John, Les premiers jésuites (1540-1565), (Christus 88), DDB 1999 (1993), 236 p.
Un récit des débuts de la Compagnie. Enlevé et clair. A lire si possible en anglais.

* Nadal Jérôme, Contemplatif dans l’action, (Christus 81) DDB 2002, 366 p.
Un classique où Nadal présente la spiritualité de la Compagnie et les Constitutions.

* Przywara Erich, Majestas Divina, Ad solem 1999 (1925) 96 p.
L’un des plus grands théologiens jésuites, maître de Rahner et Balthasar, présente brièvement la spiritualité de la Compagnie.

* Rahner Hugo, Servir dans l’Eglise : Ignace de Loyola et la genèse des Exercices, DDB (Christus 69) 19922 (1959) 125 p.
Très clair et très intéressant sur les différentes sources qui ont inspiré Ignace.

* Rahner Hugo, Saint Ignace et les femmes de son temps, (2 vol), (Christus 13/14) DDB 1964, 379 et 372 p.
Ignace est l’homme qui a entretenu la plus grande correspondance du 16ème. Notamment avec de nombreuses femmes de tous milieux et de tout état de vie. H. Rahner suit ces correspondances de façon détaillée pour voir comment Ignace accompagne par lettres.

* Ravier André, La Compagnie de Jésus sous le gouvernement d’Ignace de Loyola (1541-1556) d’après les Chroniques de Juan-Alphonso de Polanco, (Christus 74) DDB 19912, 389 p.
Récit qui suit le journal (chronicon) que Polanco, Secrétaire de la Compagnie, faisait à Rome. Un peu fouillis mais présente bien la vie quotidienne des Jésuites à Rome sous Ignace, leurs problèmes et leurs joies.

* Roscioni Gian Carlo, Il desiderio delle Indie, Einaudi 2001, 204 p.
L’auteur historien analyse avec finesse les lettres des jeunes jésuites désirant partir aux Indes sous Acquaviva. Montre leurs problèmes, leurs rêves, leur patience. Qu’est-ce qui fait que l’un part et l’autre pas. En italien.

* Scaduto Mario, L’epoca di Giacomo Laínez: Il governo, Civilta Cattolica 1964, 650 p.
Somme magistrale d’un historien jésuite italien sur la façon dont Jacques Lainez a gouverné la Compagnie en suivant l’exemple de St Ignace. Présente de l’intérieur la vie des communautés. Pour découvrir la figure de Laynez. En italien.

* Tellechea Idigoras Ignacio, Seul et à pied, Nouvelle Cité 1990, 450 p.
Une bonne autobiographie d’Ignace. De lecture agréable. Plutôt pour débuter ou compléter le Récit du pèlerin. A lire si possible en espagnol.

* Trower Philip, A danger to the State: a historical novel, Ignatius 1998, 475 p.
Un roman contemporain sur la façon dont les souverains bourbons ont organisé la suppression de la Compagnie et dont ils ont traité les Jésuites (incarcération au Portugal, expulsion en Espagne). Présente la belle figure de St Joseph Pignatelli. Passionnant.

* Valignano Alessandro, Les Jésuites au Japon, (Christus 72) DDB 1992, 255 p.
Récit détaillé et passionnant de la vie des Jésuites au Japon où temps où A. Valignano était visiteur à la fin du 16ème siècle.

* Vieira Antonio, Le Salut en clair-obscur. Sermons baroques, Ad solem 1999, 120 p.
L’un des 3 plus grands prédicateurs jésuites de l’histoire selon O’Malley. Style sublime et profondeur spirituelle se conjuguent. Lire également son Sermon de saint Antoine aux poissons.

* Waugh Evelyn, Edmund Campion: Humaniste et martyr (1540-1580), (Christus 70) DDB 19892, 187 p.
Biographie d’un des plus célèbres martyrs jésuites d’Angleterre. Livre magnifiquement écrit sur un jésuite plein d’humour et de talents. Un grand classique.

Lectures littéraires et spirituelles marquantes

Littérature

* Bernanos Georges, Journal d’un curé de campagne, Omnibus 1999 (1936) 290 p.
Un pauvre prêtre de campagne affronte la maladie, la solitude et l’incompréhension.

* Cather Willa, La mort et l’archevêque, Rivages 1995 (1927) 368 p.
Récit limpide sur un missionnaire français refondant l’Eglise dans le sud des Etats-Unis.

* Claudel Paul, Le soulier de satin, Gallimard 1997 (1929) 551 p.
Une histoire de foi, d’éros et d’agapè. Une langue riche. On y entre ou pas…

* Corti Eugenio, Le cheval rouge, L’Âge d’homme 1997 (1983) 1091 p.
Le grand roman d’un grand catholique sur la 2ème guerre mondiale et l’Italie. Un groupe d’amis de la campagne milanaise affronte l’horreur, connaît l’amour et le deuil.

* Cronin Archibald J., Les clefs du Royaume, Madrigal 1949, 380 p.
Un jeune écossais part comme missionnaire en Chine.

* Dostoïevski Fiodor, Les frères Karamazov, Gallimard 1994 (1880) 989 p.
Un livre inoubliable : l’histoire de trois frères pris entre la haine et la foi…

* Greene Graham, La puissance et la gloire, Poche 2003 (1955) 319 p.
Un homme qui ne croit plus à son ministère est le dernier prêtre du Mexique durant les persécutions des années 20. Que fera-t-il face à la foi de ceux qui comptent sur lui ?

* Grossman Vassili, Vie et destin, Poche 2005 (1983) 1172 p.
Un grand roman russe épique et généreux dénonce le totalitarisme nazi et communiste.

* Wiechert, Ernst, Les enfants Jéromine,  Poche 2016 (1947) 1125 p.
La vie d’une fratrie allemande aux confins de la Prusse orientale. Magnifiquement écrit, un chef d’œuvre incroyablement humain et évangélique. »

* Hadjadj Fabrice, A quoi sert de gagner le monde : Une vie de saint François Xavier, Les Provinciales 2004, 105 p.
Une belle pièce, riche et dense spirituellement, sur l’aventure de François Xavier.

* Haenel Yannick, Jan Karski, Poche 2011 (2009) 208 p.
Hommage au résistant polonais Jan Karski. Très émouvant.

* Hochwalder Fritz, Sur la terre comme au ciel, Seuil 1964 (1942) 192 p.
Belle pièce de théâtre sur les missions jésuites du Paraguay (base du script de Mission).

* Lee Harper, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, Fallois 20052 (1961), 345 p.
Dans le sud des USA, au temps de la ségrégation, une petite fille raconte son enfance et l’étonnante manière dont leur père les élève : un livre de grâce sur l’enfance et la paternité.

* Péguy Charles, Le mystère des saints innocents, Gallimard 1962 (1912) 226 p.
Une très belle méditation poétique sur la foi et l’esprit d’enfance.

* Pomilio Mario, Le Cinquième Evangile, Fayard 1977, 385 p.
Un homme cherche avec passion la trace d’un cinquième Evangile qui aurait été perdu. Il se plonge dans l’histoire pour tenter de le trouver et de se trouver…

* Potok Haim, L’élu, Poche 2004, 381 p.
L’histoire d’une amitié entre deux jeunes juifs, un hassid et un sioniste, à New York en 1947. L’un des plus beaux livres sur l’amitié jamais écrits.

* Psichari Ernest, Le voyage du centurion, Harmattan 20002 (1916) 226 p.
Le récit de la conversion en Afrique de l’officier Ernest Psichari, petits-fils de Renan.

* Saint-Exupery Antoine de, Le petit prince, Gallimard 1999 (1943) 97 p.
Une histoire d’enfant mais qui touche aussi les adultes…

* Schmitt Eric-Emmanuel, Le Visiteur, Actes Sud 1998 (1993) 63 p.
Une pièce de théâtre légère et fine sur Freud et la question de la foi en Dieu.

* Silone Ignazio, L’aventure d’un pauvre chrétien, Calmann-Lévy 1968, 271 p.
Chrétien sans église, communiste sans parti, comme il se qualifiait lui-même, homme profondément évangélique, Ignazio S. médite ici sur la figure du pape célestin V. A lire aussi Le pain et le vin et Fontamara.

* Solyenitsine Alexandre, Le pavillon des cancéreux, Pocket 2005 (1970) 720 p.
Un chef d’œuvre universel sur la souffrance, la liberté… l’humanité.

* West Morris, L’avocat du diable, Poche 1997 (1960) 349 p.
Un roman sur un procès en sainteté dans le sud de l’Italie. Bien fait.

Témoignages, journaux et textes spirituels

* Beauchamp Paul, 50 portraits bibliques, Seuil 2000, 257 p.
Courts chapitres sur les grandes figures bibliques. Simple mais à lire lentement

* Beauchamp Paul, Psaumes nuit et jour, Seuil 1980, 253 p.
Une réflexion très accessible et profonde à la fois sur la prière à partir des psaumes.

* Buber Martin, Je et tu, Aubier/Montaigne 20012 (1923), 172 p.
Une petite philosophie du dialogue dont la source est la Bible. Ouvrage qui eut beaucoup de répercussions chez les auteurs chrétiens des années 30.

* Chesterton Gilbert, Saint François d’Assise, D. Martin Morin 1979 (1923), 170 p.
Un magnifique portrait de St François d’Assise.

* Chesterton Gilbert, Saint Thomas du Créateur, D. Martin Morin 2011 (1933), 172 p.
Un portrait enlevé et drôle de St Thomas, qui éclaire sa personnalité et présente clairement sa théologie.

* Delbrel Madeleine, Alcide, Seuil 1997 (1968), 121 p.
Un livre peu connu où M. Delbrel dit des choses profondes de manière humoristique.

* Heschel Abraham, Les bâtisseurs du temps [the sabbath], Minuit, 1957, 212 p.
Un magnifique sur la sanctification du temps dans le judaïsme et la joie de la foi.

* Hillesum Etty, Une vie bouleversée et Lettres de Westerbork, Seuil 1995, 361 p.
L’étonnant itinéraire spirituel d’une jeune femme juive hollandaise qui rencontre le Christ. Discernant peu à peu son chemin, elle s’ouvre aux autres et à une vie morale droite.

* Gheorghiu Virgil, La Vingt-cinquième heure, Omnibus 20002 (1949), 527 p.
Roman saisissant sur l’épreuve de la guerre et de la déportation d’un écrivain roumain qui devint moine et évêque.

* Lusseyran Jacques, Et la lumière fut, Ed. du Félin 2005 (1961), 284 p.
L’autobiographie d’un jeune français devenu aveugle à 8 ans, engagé à 17 ans dans la résistance et survivant de Buchenwald : Un regard limpide sur les êtres, une grande simplicité d’écriture et au final un magnifique témoignage de foi.

* Nouwen Henri, Le retour de l’enfant prodigue, Bellarmin 2001 (1994), 200 p.
Méditant sur le tableau de Rembrandt sur le retour du prodigue, H. Nouwen relit sa vie de prêtre bouleversé par la rencontre de l’Arche, en s’identifiant aux différents personnages

* Lewis Clive Staples, Tactique du diable, EBV 1982 (1942) 104 p.
Un immense classique, très drôle, sur le discernement et la vie spirituelle.

* Lewis Clive Staples, Surpris par la joie, Raphaël 2006 (1955) 305 p.
Le récit des jeunes années de Lewis et de sa découverte du monde de la foi.

* Ly Claire, Revenue de l’enfer : 4 ans dans les camps khmers rouges, Atelier 2002, 175 p.
Le chemin spirituel d’une bouddhiste cambodgienne. Accessible et bouleversant.

* Merton Thomas, La nuit privée d’étoiles, Albin Michel 2005 (1948) 480 p.
L’aventure spirituelle d’un américain parti de 68 et devenu moine trappiste.

* Steinhardt Nicolae, Le journal de la félicité, Arcantère/Unesco 1995 (1991), 541 p.
Ecrivain juif roumain qui découvre le Christ dans les camps communistes, ayant pour parrains un prêtre catholique et un pasteur. Un livre débordant d’humour, de culture et de sagesse spirituelle. Le plus grand livre des trente dernières années en Roumanie.

* Tavaé Raioaoa, Si loin du monde, Pocket 2004, 185 p.
L’extraordinaire aventure humaine d’un pécheur polynésien qui dériva 3 mois sur le Pacifique. Sa lutte pour la survie et sa prière.

* Vanier Jean, La Communauté, lieu du pardon et de la fête, Fleurus 1998, 344 p.
Un style familier. Toute l’expérience du fondateur de la communauté de l’Arche.

* Wiesel Elie, Célébration hassidique, Seuil 1976 (1972) 262 p.
Des histoires riches d’humanité et de foi parmi les juifs hassidiques d’Europe de l’est.

* Winner Lauren, Girl meets God, Authentic Lifestyle 2006 (200) 349 p.
L’autobiographie d’une jeune américaine qui, après avoir approfondi son judaïsme en devenant orthodoxe, découvre le Christ. Drôle et profond en même temps.

 

Classiques spirituels

* Augustin, Les confessions,
Un incontournable. Le récit prenant par Augustin du chemin qui le mena à la foi.

* Ávila Thérèse d’, Vie écrite par elle-même, Seuil 1997, 475 p.
L’autobiographie pleine d’humour et de bon sens de la réformatrice du Carmel.

* Bonhoeffer Dietrich, Le prix de la grâce, Cerf 1985, 254 p.
Les méditations d’un pasteur allemand martyrisé par les nazis pour sa résistance.

* Croix Jean de la, Maximes [Les Dits de lumière et d’amour], Corti 1990, 144 p.
Les petites sentences écrites par le saint sur Dieu, la prière, l’amour…

* Newman John Henry, Sermons paroissiaux 1 : La vie chrétienne [6 vol.], Cerf 1993, 353 p.
Les sermons de Newman disent l’essentiel de la foi avec conviction et équilibre et une grande sagesse spirituelle. Une nourriture solide. On peut lire ensuite les autres volumes…

* Roncalli Angelo (Jean XXIII), Journal de l’âme, Cerf 1965, 604 p.
Les réflexions très simples et humbles du futur pape Jean XXIII.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :