The Only Story de Julian Barnes

J’ai été une nouvelle fois saisi par la qualité de la prose de J. Barnes. Il nous raconte une histoire toute simple, une histoire d’amour, dans l’Angleterre d’après guerre, dans une banlieue qu’il connait bien, entre un jeune homme, le narrateur, et une femme plus âgée, mariée et mère de famille. Rien que de très banal en apparence. Pourtant la finesse des notations psychologiques, l’humour si anglais qui affleure souvent, la subtile construction narrative, font de ce petit livre une vraie réussite. Le tout dans un cadre ultra-sécularisé, fait sur lequel étonnamment, l’auteur revient à plusieurs reprises sans vouloir trancher la question de savoir si une autre posture spirituelle aurait amené une issue différente… Né plus tôt, J. Barnes aurait fait un bon moraliste français du 17ème ! Bref un bonheur pour l’anglais, une source de méditation sur le couple et ses mystères.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :