Les limbes de Pierrick de Chermont

Il s’agit d’un livre que j’ai lu avant qu’il ne soit publié. Comment donc? J’ai lu le manuscrit. Pourquoi donc? Parce que l’auteur est un ami. ‘Aie aie, nous ne pouvons donc attendre une recension impartiale?!’ Impartiale je ne sais mais sincère certainement. Ceux qui me connaissent savent que je ne ne ferai pas l’éloge de ce que je n’apprécie pas. Si j’étais gêné, je ne dirais tout simplement rien. Je pense que ce livre est vraiment un livre important. Surtout pour qui a à cœur la question de la crédibilité  de la foi dans la France d’aujourd’hui. Un grand livre au plan littéraire comme au plan spirituel. Attention ce n’est pas un livre que l’on lira sur la plage ou rapidement. Il faut le vouloir et avancer à son rythme. Mais le livre est conçu pour être dégusté plus que parcouru, ou alors parcouru en prenant son temps comme il y a une ‘messe qui prend son temps’. Ce livre n’a pas un format commun. A quoi me fait-il penser? Aux Pensées de Pascal. ‘Vraiment? vous exagérez là!’ Certes, nul n’atteindra au génie du livre du plus grand penseur français de l’histoire! Mais oui, il y fait penser. Pourquoi? Parce que leurs auteurs se ressemblent sur quatre points: Ils sont tous deux, en vrac, d’une intégrité sans concessions, dotés d’un sens certain de l’écriture, ont une foi incandescente et, enfin, parce que les deux ouvrages partagent la même ‘technique’ pourrait-on dire, la forme de l’aphorisme et du paragraphe à dimension variable mais plutôt court. C’est ce qui rend la lecture à petites doses plus aisée. Ces paragraphes surprennent, informent, questionnent ou laissent de marbre: ce qui est sûr c’est que le lecteur ne peut rester inactif. Il m’a aussi fait penser à un autre livre que j’avais beaucoup aimé en son temps, les Carnets (premier volume) de Emile Cioran, en raison de la forme aphoristique  là encore et de la culture assez encyclopédique de l’auteur. Je ne sais si j’aurais par ces lignes donné envie de le le lire… Exigeant ce livre l’est, c’est indéniable. Mais il touche à l’essentiel: le Christ, la foi, le monde d’aujourd’hui. Une œuvre totale pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux mais sont prêts à se risquer à entrer dans un objet littéraire non identifié… A vous de voir!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :