Groundhog Day

[Un jour sans fin] Un film de Harold Ramis avec Bill Murray, Andie MacDowell, Chris Elliott (1993). Un journaliste météo, imbu de lui-même, doit effectuer sa corvée annuelle pour couvrir la « journée de la marmotte » dans un trou perdu accompagné de sa productrice. Un truc bizarre se produit: il se voit condamné à revivre – de façon apparemment indéfinie – la journée du 2 février et, après des jours de désespoir, il apprend peu à peu à changer. Autant Andie MacDowell est charmante (quoique un peu sous-utilisée), autant Bill Murray est vraiment moche! D’un autre côté, il s’agit au fond de la mise en scène d’une conversion, chose toujours intéressante. Comment le quotidien redécouvert comme un temps béni permet de changer son regard sur le monde. Il y a du Capra dans ce film léger devenu classique et qui a conservé son charme.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :