ComédieFilmsRomance

La belle époque

Un film de Nicholas Bedos avec Daniel Auteuil, Fanny Ardant, Guillaume Canet, Doria Tillier, Pierre Arditi.
Un vieux couple s’agace au quotidien: Elle, psychanalyste à succès, veut à tout pris vivre dans le présent et le vent de l’action (bref, rester jeune), lui dessinateur désabusé a perdu l’inspiration et n’a que peu de sympathies pour les gadgets modernes (il aime musarder et déprime à feu doux). Or voilà que l’ami de leur fils a fondé une société qui propose à des particuliers de revivre une reconstitution historique ultra-crédible de leur moment favori de l’histoire. L’homme va vouloir revivre le jour où il rencontra sa femme. Sur cette idée, curieuse il est vrai, mais indéniablement originale et surtout bien tenue jusqu’au bout, N. Bedos livre une merveille de petite comédie romantique (Un français peut donc jouer dans la ligue de Woody). Il est question des souvenirs, du temps qui passe, de l’amitié de jeunesse, de l’amour et de ces petits détails qui disent l’unicité d’une histoire, des relations entre parents et enfants aussi. Il y a beaucoup d’inventivité, d’humanité et de finesse dans le scénario et les acteurs s’en donnent à cœur joie. Je n’ai qu’une seule réserve: des scènes (ainsi qu’un langage, qui se veut sans doute très 2019, mais qui casse un peu la magie du script de base) inutilement graveleuses (et gratuites voire dérangeantes pour le ton du film). C’est dommage. Sinon le film est une vraie réussite et permettra aux couples mariés depuis peu (30 ou 40 ans j’entends 😉 ) de sourire complices.

Laisser un commentaire