LivresRoman français

La mort de la bien aimée de Marc Bernard

Nous sommes en 1972: un homme évoque le souvenir de son épouse tant aimée morte deux ans plus tôt. Else, juive viennoise fuyant la persécution, rencontre au Louvre un français qui pour la première fois de sa vie va prendre les devants. Celui-ci raconte, dans une langue quelque peu surannée mais fine, leur histoire toute simple et la difficulté qu’il a de vivre sans elle. L’ensemble est émouvant et pudique mais j’ai cependant trouvé le ton légèrement trop autocentré et le style archaïque a peiné parfois à me parler. Cela reste néanmoins un des plus beaux livres sur les couleurs sans cesse renouvelés d’un amour conjugal vécu jusqu’au bout avec passion et dévouement.

Laisser un commentaire