La regina di Pomerania e altre storie di Vigàta de Andrea Camilleri

Camilleri nous raconte huit petites histoires siciliennes entre la fin du 19ème et l’immédiat après-guerre où il mêle invention et souvenirs personnels. Le tout est écrit dans son étrange langue mixte de sicilien et d’italien mais qui passe bien. Le cercle des nobles, les mariages arrangés, vendeurs de glace et servantes délurées, les us et coutumes d’une Sicile depuis bien longtemps disparue, animent ce petit monde: on sourit souvent. C’est comme toujours bien raconté [existe en français.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :