Mosul

Un film (Netflix) de Matthew Michael Carnahan, avec Adam Bessa, Suhail Dabbach, Is’haq Elias (2020). A la limite du documentaire, ce film nous décrit le raid mystérieux d’une équipe des SWAT irakiens de Mossoul, une dizaine d’hommes pas plus dans trois Humvee, qui s’enfonce dans les derniers quartiers de la ville aux mains de Daesh. Nous les suivons au plus près avec les moments de pause, la peur constante de l’embuscade (les combats urbains sont une vraie saloperie où il est très facile de se faire avoir). Réaliste, stressant, humain, poignant, crédible. C’est la guerre la vraie. Le fait que le but de la mission n’apparaisse pas clairement, qu’il y ait du flou sur qui est qui surtout au début, tout contribue au suspense intense qui accompagne tout le film. Un voyage au bout de l’enfer qui réussit à rester humain. Je note cette réplique d’un capitaine iranien, le colonel Isfahani, parlant à l’officier irakien: « You’re not a real country. You haven’t been one since Babylone. You were created by a drunk British dilettante and a French bureaucrat with inaccurate maps… » Ce film veut rendre leur dignité aux combattants irakiens contre Daesh.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :