Tu ne tueras point

tu-ne-tueras-point
© Metropolitan FimExport

FILM – 09/11/2016 – de Mel Gibson avec Andrew Garfield, Vince Vaughn, Teresa Palmer

Inspiré d’une histoire vraie, celle d’un objecteur de conscience américain durant la seconde guerre mondiale, ce film est épique, bien fait, bien joué et, par moments, extraordinairement émouvant. Il s’inscrit de façon très classique dans le genre biographique (biopic). C’est-à-dire que, de façon très grecque et aristotélicienne, nous découvrons peu à peu comment le héros est devenu l’homme qu’il est : nous connaissons sa famille, ses valeurs, son caractère. Certains trouveront peut-être le démarrage un peu lent mais il est important pour poser l’homme Desmond Doss. Les scènes de guerre dans l’enfer d’Okinawa (le titre original du film Hacksaw Ridge), l’une des batailles les plus affreuses de la seconde guerre mondiale, sont les meilleures – c’est-à-dire les plus réalistes, montrant l’horreur et le courage en même temps – que j’ai jamais vues (au moins depuis l’ouverture de Sauver le soldat Ryan). Ce film parlera peut-être davantage aux croyants mais le moment où il est dit que, parfois, même des gens qui ne savent pas trop où ils en sont pour ce qui est de la foi, sont touchés et encouragés par la foi sincère d’un autre, est je crois très juste. La prière dans l’action de Doss l’adventiste, est si proche de celle de Mère Teresa la catholique, – « Lord, help me get one more » – que c’en est saisissant. Un seul avertissement : à ne pas voir avec des enfants trop jeunes…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :