Rules of Civility de Amor Towles

[Les règles du jeu] C’est un roman mais c’est si subtilement composé que l’on a l’impression de lire une autobiographie. L’auteur nous plonge avec bonheur dans le New York de la fin des années 30 et de sa cartographie sociale. La jeune dactylo Katey Kontent (avec l’accent sur la seconde syllabe s’il vous plait!) veut s’introduire dans le monde qui compte. Avec détermination, finesse et humour, nous suivons ses rencontres: les péripéties sont parfois apparemment infinitésimales mais la subtilité de la construction narrative, les surprises bien ménagées et surtout la langue, légère et acérée à la fois, de l’auteur font de la lecture un vrai régal. Personnellement je le mettrais un ton en dessous de son second livre « A Gentleman in Moscow » mais de peu…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :