The Sisters Brothers

Un film de Jacques Audiard avec John C. Reilly, Joaquin Phoenix, Jake Gyllenhaal, Riz Ahmed. Dans l’Oregon de 1851, la nouvelle de la ruée vers l’or en Californie tourne les têtes de beaucoup. Deux frères, tueurs à gage en équipe, partent pour exécuter un contrat qu’un détective, employé par le même patron, doit leur indiquer. Mais le scénario ne va pas se dérouler comme prévu. Étrange que de tenter western un road movie comme on pense en avoir tant vu. Pourtant, Audiard réussit à nous prendre: par la beauté des images d’abord, par l’originalité du montage et des plans (subtile et personnelle sans être artificielle ou pédante), par un casting qui joue remarquablement bien, par la façon surtout dont il part de cet univers si lointain pour toucher des thèmes universels: la fraternité (de sang ou d’idées), le traumatisme familial, la rédemption souhaitée mais qui parait si inaccessible. Il montre bien des hommes pris entre une avidité mortifère, une violence à fleur de peau et – en même temps – un tel besoin d’affection, de communion, une soif de vérité et de justice. Bref, sans toucher au génie, c’est un très bon film que les amateurs de western (et d’Audiard) ne rateront pas.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :