Dark Waters

Un film de Todd Haynes avec Mark Ruffalo et Anne Hathaway. Un avocat travaillant pour l’industrie chimique reçoit un jour, en 1999, la visite d’un fermer de son pays natal voisin de sa grand mère: ses vaches meurent empoisonnées par l’eau: il est convaincu que l’immense usine de DuPont à côté n’y est pas pour rien. Hésitant, Robert Bilott finit par accepter: il ne sait pas encore que sa vie et celle de sa famille a basculé et qu’il va y passer les décennies qui suivent. Les Américains excellent dans ce genre de thriller judiciaire où il n ‘y a pourtant rien de glamour à filmer. La démonstration est ici implacable: les grands groupes industriels sont prêts à tout pour le profit  et les agences gouvernementales sont impuissante sou achetées. C’est un combat héroïque que mène Bilott, au risque d’y laisser son couple et sa santé. Deux choses à relever ici: d’abord la force d’un couple: sa femme est admirable et elle admire son époux pour le désintéressement qui est le sien dans ce combat inégal et qui menace leur famille. Sans ce soutien toute l’histoire aurait été différente. En outre, chose inimaginable dans un film français (hélas), on montre, discrètement, que ce sont des catholiques pratiquants (‘ordinaires’ sans doute, quoique le terme soit injuste au fond, mais sérieux et engagés). Les acteurs sont au top et Todd Haynes demeure un excellent réalisateur. Malgré le côté déprimant du sujet et le drame de ces cancers, on ne sort pas désolé car on a vu des personnes debout, simples et droites, et qui font de leur mieux contre le mal.

Un commentaire sur “Dark Waters

  • 6 mars 2020 at 21 h 05 min
    Permalink

    Jusqu’à présent, la première du film a été une impression et une émotion impressionnantes. Depuis longtemps je n’ai pas eu le plaisir de regarder un film!

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :