A Journey to the End of the Millenium de Abraham B. Yehoshua

Nous sommes en l’an du Seigneur 999 et un marchand juif de Tanger prend la route de la mer pour rejoindre l’inconnue cité de Paris où réside son neveu qui a épousé une femme de Rhénane. Mais il semble qu’elle s’oppose à la poursuite des relations entre eux du fait qu’il a deux femmes. En quoi cela peut-il être un problème? Le mystère est entier mais il prend avec lui un jeune rabbin séfarade qui sera à même, le cas échéant, de contrer les arguments modernes des ashkénazes. Il y a de belles choses dans ce roman familial en robe d’époque. Quelques petites « erreurs » ou hypothèses historiques discutables aussi. On n’est pas du tout certain qu’il y ait eu une réelle « peur de l’an mille », l’espérance de vie des personnes ayant atteint trente ans est sous-estimée, des femmes analphabètes prises comme membres d’un tribunal rabbinique improvisé, et les questions de communication traitées un peu vite. Mais il y a un souffle narratif certain.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :