A Soldier of the Great War de Mark Helprin

Rarement un livre m’aura fait passer par des émotions aussi variées… Le premier quart m’a littéralement enchanté avec des scènes d’un charme fou, d’une grande puissance imaginative: Plus que l’histoire c’est un climat que l’on retient. Un homme âgé rencontre un adolescent dans un tram à la sortie de Rome dans les années 60: ils partent à pied tous les deux vers les montagnes et l’homme âgé, que l’on ne peut pour autant qualifier de vieillard, raconte peu à peu sa vie au jeune homme: La section centrale m’a parfois perdu par ses descriptions exubérantes mais les scènes de bataille dans les Alpes entre Autrichiens et Italiens dans des conditions extrêmes sont inoubliables. Enfin le dernier quart contient des discussions qui sur ce qu’est la foi, la l’amour et le rôle d’un prêtre (une page seulement !) m’ont paru très justes. A la fin de cette traversée, je sais que je me souviendrai de certains passages pour longtemps. Certes l’auteur est parfois emporté par sa plume et allonge certaines descriptions. D’un autre côté, il sait saisir avec force ce qu’est l’expérience d’un soldat, ce que fut la première guerre mondiale mais aussi ce dont est capable l’amour. Amateurs d’histoire (au sens strict), de romantisme crédible et de musique, ce livre est pour vous…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :