Berta Isla de Javier Marías

Une jeune espagnole décide très jeune d’épouser un talentueux anglo-espagnol, Tomás Nevinson. Pourtant à son retour d’Oxford et débutant une carrière de diplomate, il semble changé. Nous, lecteurs, avons assisté, à son recrutement par le MI6. Que va-t-il devenir? Que va devenir leur couple au fil des années et de ses mystérieuses absences? Dans un style superbe, attentif aux méandres de l’esprit humain et d’une très grande finesse descriptive, J. Marías nous livre une réflexion sur l’identité et la résilience humaine. Certes le rythme est lent, envoûtant, et ce n’est pas du tout un roman d’espionnage au sens strict. Mais certains passages sont inoubliables. Et si Javier Marias était finalement un Kazuo Ishiguro espagnol?? En tout cas nobélisable.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :