Communion

Corpus Christi: un film de Jan Komasa avec Bartosz Bielenia, Eliza Rycembe. Un jeune délinquant interné dans un centre ad hoc aide l’aumônier, un prêtre au charisme net et à la parole franche. Envoyé dans un autre centre à l’autre bout du pays, il débarque dans la paroisse où il se fait passer pour un jeune prêtre en vacances et remplace le vieux prêtre désabusé et alcoolique qui lui cède quelques temps la charge. Cela peut paraître incroyable mais la chose est déjà arrivé plusieurs fois en Pologne semble t-il. Ce qui est original c’est que cet ‘imposteur’ a la foi et a pensé à être prêtre. Cette décision spontanée non préméditée de se faire passer pour un prêtre exprime à la fois son désespoir d’être enfermé dans un monde d’ex-délinquant condamné aux boulots marginaux et au mépris social et son désir sincère d’être prêtre. Or, dans le village, une sourde vendetta oppose la majorité de la population à une veuve car ils pensent que son mari a tué leurs enfants dans un accident de voiture survenu voilà un an. Le jeune faux prêtre va se pencher sur l’affaire… L’acteur principal est remarquable et porte ce film qui nous parle de pardon, de foi et d’humanité. Le seul bémol est la difficulté de conclure: trois fins successives se succèdent et la dernière ne me parait pas très satisfaisante…

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: