El húsar de Arturo Pérez-Reverte

Lors des guerres napoléoniennes, en Andalousie, un jeune hussard alsacien se prépare à la bataille contre les Espagnols… Dans un style sobre et méditatif à la fois, avec de faux airs de Javier Marias, Pérez-Reverte élaborait dans ce premier court roman (1990) le style qui allait le rendre célèbre. Il y a déjà,au-delà d’une description sans concession des horreurs de la guerre, une certaine sensibilité métaphysique, ce que l’on retrouvera encore dans l’un de ses derniers livres, Sidi (sur le personnage du Cid Campeador).

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: