Souvenir de Maurizio de Giovanni

Alors que nous attendons impatiemment la fin du cycle de Ricciardi, De Giovanni se consacre au cycle contemporain sur le commissariat des Bastardi de Pizzofalcone, désormais adaptée en une populaire série télévisée. Ici, comme souvent, De Giovanni aime à se plonger dans le passé de la ville de Naples (et environs), ici la Sorrente glamour des années 60 quand les stars américaines venaient sur la côté et que l’on y tournait même des films. Les qualités d’écriture de l’auteur font que l’on ne s’ennuie pas mais cet opus parait relativement prévisible. Surtout le fait d’ajouter de façon ultra régulière un petit élément sur la vie personnelle des membres du commissariat, très utile pour le scénario des futurs épisodes télévisés, devient quelque peu répétitif et agaçant. Cela dit accompagnera idéalement un week-end à Naples comme un bon blanc falanghina les fruits de mer…

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: