FilmsSérieThriller

True Detective 1

Une série (HBO) de Nic Pizzolatto, réalisée par Cary Joji Fukunaga, avec Matthew McConaughey et Woody Harrelson, Michelle Monaghan, Michael Potts et Tory Kittles, en huit épisodes d’environ 50′ (2014). Nous voilà dans la Louisiane profonde, le pays des bayous et d’une population blanche extrêmement frustre, superstitieuse et arriérée. Deux flics constitue un tandem improbable pour traquer un tueur masqué et insaisissable et, semble-t-il, bien protégé. Sur un schéma pourtant de facture classique, cette série constitue un petit chef d’œuvre d’originalité. Elle est portée à la fois par un scénario et une écriture riche et un couple d’acteurs au sommet de leur art (WMatthew McConaughey – Woody Harrelson). Le montage est très intelligent et les flashbacks sophistiqués sans être abscons: on finit par bien s’y repérer sans pour autant tout saisir, juste ce qu’il faut pour chercher à comprendre. Le ton est métaphysique et sombre. En effet, si l’un des deux flics est le typique flic blanc marié père de deux filles mais porté sur la bouteille et qui justifie ses infidélités par la nécessité d’une soupape pour protéger sa famille, le second est particulièrement spécial. Redoublement intelligent, c’est aussi un homme blessé et désabusé, qui cache un passé douloureux. Une sorte de Wittgenstein spinoziste, ce qui au milieu des bayous, surprend (to say the least). Certaines scènes sont particulièrement dures mais l’ensemble est fascinant. La question de Dieu est absolument au cœur du projet et la dernière scène, sur la lutte entre le noir du ciel et des étoiles, un petit bijou. Certes le scénariste se la joue un peu (beaucoup) mais c’est tellement bien écrit et joué que cela marche.

Laisser un commentaire