Volontaire

Un film de Hélène Fillières avec Lambert Wilson, Diane Rouxel et Corentin Fila. Une jeune femme de 23 ans issue d’un milieu très à gauche et après de bonnes études plutôt littéraire (khâgne, master de russe et anglais puis ScPo) s’engage dans la marine et atterrit dans l’école des Fusiliers marins de Lorient. Qu’est-ce qui la motive? Va-t-elle rester dans ce milieu hiérarchique et apparemment rigide? S’il y a certains éléments un peu convenus (le copain gay par ex.), l’ensemble dégage un certain mystère. Le film a un net côté métaphysique qui rappelle le film « les combattants » de 2014. Je le lis comme le récit initiatique d’une jeune femme en quête de sens et d’absolu ce qu’exprime le texte de la chanson finale (deux fois entendue au total: « La vie ne m’apprend rien. J’aimerais tellement m’accrocher, prendre un chemin. Prendre un chemin. Mais je n’peux pas, je n’sais pas .Et je reste planté là »). Les sentiments cachés à la façon de In the Mood for love sont encore plus touchants. Le fait que nous ne pénétrions que très peu dans son intériorité la rend énigmatique et plus intéressante. Les deux acteurs principaux, et surtout Diane Rouxel, éblouissante avec son sourire mutin, sont excellents.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :