The Irishman

Un film (Netflix) de Martin Scorsese avec Robert De Niro, Al Pacino, Joe Pesci. Frank Sheeran, un irlandais conducteur de camion, se voit proposer d’aider un boss de la mafia, Russ Bufalino. Au fil des années il va grandir en importance jusqu’à devenir le garde du corps et ami de Jimmy Hoffa le légendaire patron du syndicat des Teamsters, intermédiaire entre lui et les ‘familles’ (‘you people’), mais les relations entre Hoffa et les boss se corsent peu après l’élection de Kennedy (favorisée par la mafia qui espère récupérer Cuba). Trois monstres sacrés du cinéma américain, une réalisation soignée, une bande son aux petits oignons soutiennent cette oeuvre crépusculaire sur un homme vidé de son âme. Il y a une réflexion forte sur le vieillissement, les illusions qui portent les hommes (‘its MY union!’), la destruction que le crime apporte dans une famille. Mais l’ensemble est trop long, les dialogues moyens (souvent on attend une « line » qui ne vient pas) et l’âge même des trois acteurs accentue à l’excès ce côté testamentaire: c’est un hommage à un triple monde disparu: le monde du parrain et des grands films de gangsters, le monde des classes ouvrières blanches qui avaient encore leurs rites codes et dignités  et aussi, assez nettement au fond, la fin d’une certaine église catholique (James Martin sj qui apparaît dans le film en était le consultant catho): celle de ses irlando- et italo-américains soudés autour de leurs paroisses, leurs prêtres et leurs rites, de leur foi tribale. Ces trois mondes sont en train de mourir nous dit Scorsese même si l’agonie est longue. Certes la fin est poignante entre une fille qui refuse le pardon à un homme qu’elle sait meurtrier et un Dieu peut-être bien complaisant qui, par la voix d’un prêtre qui fait de son mieux, essaie de faire du bouche à bouche sur une conscience qui s’est desséchée depuis des décennies. Bien fait certes, poignant in fine, brillant par éclair et humain sans l’ombre d’un doute, mais aussi pesant, sombre et sans vrai rythme.

2 commentaires sur “The Irishman

  • 6 décembre 2019 at 19 h 17 min
    Permalink

    Meilleur film de la classe d’intrigue de l’année

    Répondre
  • 30 mars 2020 at 23 h 09 min
    Permalink

    Un de mes meilleurs films que j’ai pu voir en ce moment, je donne une note de 8,5/10

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :