Victus de Albert Sánchez Piñol

Pour comprendre la crise catalane, ou plutôt l’histoire, le caractère et même, pour être un peu grandiloquent, l’âme catalane, peu de lectures seront aussi précieuses que ce récit. Roman historique, s’insérant dans le genre picaresque, il nous raconte avec la faconde d’un ingénieur catalan formé auprès de Vauban en France, un certain Marti Zuviria, les péripéties de la guerre de succession d’Espagne (1700-1715), qui vit la fin de l’autonomie catalane et la destruction de Barcelone. J’avoue que cette page d’histoire m’était assez inconnue et que je ne pensais pas que tant de soldats français avaient participé à la dévastation de la Catalogne et au siège de la ville en 1714. Chemin faisant nous rencontrons les personnages du drame, Antonio de Villaroel, James Fitzwilliam duc de Berwick, sans compter un beau portrait de Vauban. Il est passionnant de voir combien le centralisme royal français, exacerbé par les Bourbons, a durablement altéré la relation toujours complexe entre Aragon et Castille [Existe en français].

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :